Introduction

Qu’est-ce que PALE RED DOT?

C’est un projet d’information scientifique dont le but est d’exposer au grand public comment les chercheurs abordent une question majeure qui pourrait tous nous toucher, à savoir y a-t-til des planètes similaires à la Terre en orbite autour des étoiles les plus proches ?

Pourquoi ce noPALE RED DOT?

En 1990 Voyager 1, alors en route vers l’espace interstellaire, nous a renvoyé une image du Système Solaire interne sur laquelle la Terre occupait moins d’un pixel. Cette image a été appelée Pale Blue Dot (« Un point Bleu Pâle »), et a inspiré l’essai de Carl Sagan «Pale Blue Dot: A vision of the human future in Space» («Un Point Bleu Pâle : Une vision du future de l’humanité dans l’Espace»), qui en retour est devenu une source d’inspiration pour une génération de chasseurs d’exoplanètes. Étant donné que Proxima Centauri (ou simplement Proxima) est une étoile naine rouge, une telle planète apparaîtrait rougeâtre. Même si notre projet s’avère fructueux, nous ne connaîtrons que la période orbitale et la masse de cette planète. Cela peut sembler bien peu, même comparé au pixel bleu pâle de Voyager 1… mais ce ne serait que le début ! 

Qu’est-ce que ce projet a de spécial?

Proxima Centauri est l’étoile la plus proche du Soleil. La découverte d’une planète similaire à la Terre dans notre voisinnage immédiat constituerait un événment historique. Après des années d’acquisition de données par de multiples équipes de scientifique, un signal qui pourrait indiquer la présence d’une planète de masse terrestre a été identifié. Le projet Pale Red Dot consiste à mener de nouvelles observations intensives pour confirmer ou infirmer la présence d’une telle planète. En diffusant les progrès des observations et les résultats obtenus dans les médias (le site web, la presse, les réseaux sociaux, etc) le projet Pale Red Dot a aussi pour but de promouvoir les sciences dans la société, d’informer le public et, nous l’espérons, de susciter des vocations scientifiques.

Comment ce projet scientifique est-il organisé ?

La campagne d’observations est basée sur un projet soumis aux observatoires ESO, LCOGT, SPACEOBS et BOOTES par les scientifiques impliqués. Ce projet repose lui-même sur l’analyse des données obtenues au fil des années par notre groupe et par d’autres à travers le monde. Ces observatoires, comme les autres installations de recherche de pointe, sont principalement financées par les fonds publics, ainsi que par des fondations privées.

Comment les résultats seront-ils annoncés ?

Comme pour tout travail scientifique professionnel, les résultats finaux devront être passés en revue par la communauté scientifique avant d’être officiellement publiés. Après la fin de la campagne le 1er avril, commencera le travail ardu consistant à analyser les données, et à en tirer des conclusions fiables. L’analyse sera alors résumée dans un article et soumise à une revue scientifique. À cette étape du processus, un ou plusieurs scientifiques indépendants du projet examinerons le travail réalisé de manière critique, proposerons des modifications, et aurons la possibilité de rejeter la publication s’ils détectent une faille dans l’étude. Cette étape peut durer de quelques mois à plusieurs années si l’interprétation des données est controversée. À présent nous ne pouvons qu’espérer obtenir des observations de haute qualité nous permettant de tirer des conclusions univoques. Nous diffuserons également les principales étapes de ce processus après la fin de la campagne d’observations.

A search for Earth-like planets around Proxima Centauri